Filles d’aujourd’hui

Filles d'aujourd'hui

Pour ma première collaboration avec le magazine québécois Nouveau Projet, je signe un texte sur la série américaine Girls et l’exploration sexuelle dans la vingtaine.

La vie d’un groupe d’amies dans la vingtaine habitant à New York»: sur papier, la série télé Girls a tout pour être insupportable. Les péripéties de copines sont en voie de devenir le pendant rose du sexe, du sport et du sang avec des thèmes récurrents: la beauté, les petits conflits, la difficulté à trouver l’amour. J’ai vu suffisamment d’épisodes de Gossip Girl chez ma manucure pour me convaincre de me tenir loin des épigones de Sex and the City (et des salons d’esthétique qui laissent la télé allumée). Il m’aura fallu une sorte d’intervention divine—une conférence où l’auteure et professeure de littérature Martine Delvaux évoquait la série—pour oser lancer un téléchargement. Dès les premières minutes, j’ai compris que Girls est tout ce que les séries de filles ne sont pas.

Pour acheter l’article en-ligne, c’est par ici.

front_cover

Advertisements